lundi, juin 24, 2019
Store Dronevolt Blog

M200 de DJI « Build to endure » !

DRONEVOLT 1 mars 2017 Drone, Professionnels Commentaires fermés sur M200 de DJI « Build to endure » !

DJI a attiré notre curiosité en publiant un teasing quelques jours avant le Mobile World Congress de Barcelone. Une photo clair obscur dont DJI a le secret. L’ombre d’un moteur qui nous laissait envisager une mise à jour de poids !

Le successeur du Matrice 100 (M100) est finalement arrivé sur la pointe des pieds mais fera certainement du bruit dans l’univers des drones professionnels.

IMG_1072

Des caractéristiques destinées aux industriels.  

3,8 kilos de technologie orientée vers des usages techniques et d’inspection. A ce titre DJI innove en proposant un drone d’inspection résistant aux aléas climatiques comme la pluie ou la poussière. L’indice de protection Ip 43 répond à des normes strictes de protection (Certifié IP43, il est protégé contre les les grains de sable jusqu’à 1 mm et contre l’eau ou autre liquide avec une incidence allant de 90° à 60° et ce verticalement). On aperçoit sur les photos présentées des serres joint sur chaque bras permettant de protéger l’électronique embarquée.

Ces mêmes serre joints permettront de verrouiller les bras du M200 qui sont repliables afin de gagner en compacité.

IMG_1067

On peut noter sur la photo ci-dessous la présence se serre joints.

IMG_1075

Le M200 est équipé de plus de 20 capteurs internes pour une redondance et une fiabilité élevée. On y trouve des doubles IMU, des baromètres, un compas et un systèmes GPS. Les contrôleurs des nacelles se trouvent aussi à l’intérieur du drone, pour bénéficier d’une plus grande protection et empêcher les écarts. Deux systèmes optiques sont placés à l’avant et sous l’appareil, et un capteur infrarouge sur le dessus forment le système d’évitement d’obstacles.

Ces systèmes anti collision sont devenus la norme sur tous les drones de DJI et s’avèrent encore plus intéressants sur le M200.

Pour la surveillance d’ouvrage le M210.

Le M200 et M210 ont été pensés pour permettre l’inspection d’infrastructures critiques afin d’éviter le risque humain, comme les éoliennes, les lignes à haute tension, les ouvrages d’art présentant des risques d’éboulements voire les catastrophes naturelles. Les situations sont quasi infinies et l’autonomie de 38 minutes devrait permettre de pallier à de nombreuses situations. Contrairement au M200 qui ne peut embarquer qu’une seule nacelle, son grand frère le M210 est nettement plus modulable en permettant  d’installer dessous le fuselage un support pour 2 caméras (une caméra thermique et une standard par exemple) mais surtout d’une nacelle stabilisée sur le dessus permettant de surveiller un ouvrage par  le dessous comme un pont. Toutes les caméras de la marque sont compatibles. A noter qu’à l’instar de l’Inspire 2, une caméra stabilisée sur 2 axes permet de piloter en immersion et tirera pleinement parti du système de transmission lightbridge d’une portée de 7 Kms (en fonction des réglementations du pays).

IMG_9398

 

La version M210 RTK est disponible avec les modules D-RTK pour assurer une navigation de précision au centimètre ce qui peut s’avérer indispensable dans certaines situations.

Le M200 peut être équipé d’un récepteur ADS-B qui permet de situer un drone dans le trafic aérien. En effet les signaux ADS-B sont émis par les avions en réponse aux demandes des radars.

IMG_1071

Conclusion.

Les drones ne se cantonnent plus à la prise de vue mais ouvrent de nouveaux horizons aux industriels dans des domaines qui sont encore à définir. Toute l’équipe de DRONE VOLT est prête à accueillir le M200 pour répondre à vos attentes.

 

 

 

 

About The Author

Comments are closed.